L a musique pulse, les lumieres tournoient, les danseurs se dechainent dans la piste.

L a musique pulse, les lumieres tournoient, les danseurs se dechainent dans la piste.

Ce jour d’octobre, la fete bat le beaucoup au Teasing Club, une boite de nuit proche de Besancon. Assis via une banquette, Theo Decouchant, votre gringalet a lunettes, a de la peine a croire en sa chance : c’est lui qui est accompagne en fille la plus canon ! Blonde, sexy, le decollete vertigineux, elle s’appelle Camille, et c’est un premier rendez-vous. Theo est oblige de crier pour lui parler a l’oreille :

— Je fais de la photo ! J’aime capturer l’instant present !

Visiblement, la miss reste plus interessee par la piste de danse. Elle finit par le planter la, et va se tremousser avec les autres. Theo se trouve seul concernant sa banquette. Beaucoup plus qu’heureux : conquis !

Serieux, gentil, c’est mes fri?res genial

Manque facile de seduire Lorsque l’on reste maladivement timide. Theo en sait quelque chose. A 23 ans, le petit peintre en batiment vit toujours chez ses parents, ainsi,, s’il a de nombreuses copains, ca n’a jamais ete ca au milieu des filles. Serieux, gentil, c’est mes fri?res genial, i  chaque fois a l’ecoute. Mais parler de lui, se mettre c’est parti, il a plus que du mal… Depuis des annees dorenavant, sa vie sentimentale reste un desert. Et c’est en navigant sur le website de rencontres Hoop qu’il est tombe sur Camille. Un vrai coup de foudre. Cela l’a d’emblee trouvee top, ainsi, pas juste Afin de ses formes.

Camille est deja une fille independante

A bien juste 18 ans, Camille Anguenot reste deja une fille independante. Caissiere a Intermarche http://datingmentor.org/fr/rencontres-lds/, cette dernii?re a son petit studio a Oiselay-et-Grachaux, un hameau situe a une demi-heure de Besancon. Passionnee d’equitation, elle a le cheval a cette dernii?re, Volcan, et le monte aussi souvent qu’elle pourra. Elle lui a montre les photos. Theo reste subjugue. Ce soir d’octobre au Teasing Club, c’est donc la toute premiere fois qu’ils se voient « en vrai ». Theo reste ravi. Le mois d’apres, le 27 novembre, c’est avec ses potes qu’il sort en boite. Le meilleur ami, David, le trouve transfigure. Theo discute, rigole, ne se fait gui?re prier Afin de reprendre 1 verre. Il va meme danser sur la piste ! Un homme neuf !

— J’ai rencontre une fille, confie-t-il, un immense sourire aux levres. Elle s’appelle Camille.

Puis, devenant soudain bien rouge, il explique qu’ils doivent se revoir chez celle-ci, le surlendemain. Theo angoisse legerement. Il a le trac !

— T’en fais jamais, tout va beaucoup se passer ! le rassure David, heureux pour lui.

Le lundi 29 novembre en fin de journee, c’est donc le c?ur battant que Theo sort de chez ses parents pour se rendre a son rendez-vous. Pourvu qu’il soit a J’ai hauteur ! Plein d’apprehension, il envoie un texto a une amie : « J’ai peur de ne point oser bouger ma coquille, ecrit-il. Je verrai bien comment ca se marche. Et, si ca se passe en gali?re, je rentrerai. »

Le petit homme s’installe au volant de sa Peugeot 307 et prend la direction d’Oiselay-et-Grachaux en empruntant les petites routes de campagne detrempees par la pluie d’automne.

Les premieres nouvelles arrivent plus tot que prevu

Ses copains, David en tete, attendent avec impatience qu’il leur raconte. Mais les premieres nouvelles arrivent plus tot que prevu. Des 19 h 30, c’est une copine de Theo qui recoit 1 texto : « Ca ne marchera pas avec Camille, ecrit-il. On est trop differents. » Quel dommage ! Il devra etre tellement decu ! Puis David attend 1 debrief plus precis, mais nos heures ont excellent passer, Theo ne rappelle jamais. Manque i  fond. On le laisse en paix. Plaie d’amour n’est gui?re mortelle ! Mais le silence du petit homme va vite devenir inquietant…

Le lendemain matin, Afin de la premiere fois, Theo ne vient gui?re bosser, au grand etonnement de son patron. Ses parents tentent de le joindre toute la journee, en vain. Puis, le mercredi 1 er decembre, ils alertent le commissariat de Besancon. Les policiers interrogent Camille.

— Il semble reparti de chez moi hier matin, explique-t-elle. Depuis, je n’ai pas de nouvelles…

Cette declaration surprend David. Le apri?m du rencard, Theo avait affirme vite que les choses s’annoncaient mal. Et il pourrait etre quand aussi reste toute la nuit chez la jolie blonde ? David appelle Camille a le tour. Il la questionne. Elle le rembarre sechement.

— Moi, j’ai envie nullement d’emmerdes ! lui repond-elle. Il va i?tre venu chez moi, il va i?tre reparti. Meme s’il s’est suicide a cause de moi. Est-ce qu’il y a des preuves ?

Son ton et son absence d’empathie ont de quoi choquer. Neanmoins, David ne se laisse jamais impressionner. Il demande a Camille son adresse Afin de aller enqueter au village. Dans un long message vocal, Camille lui explique comment se rendre chez celle-ci, a la sortie du bourg. David suit ses indications et se trouve devant une maison. Mais l’adresse est bidon. Camille Anguenot ? Ah, non, ce n’est jamais ici. Elle habite au centre. Pourquoi ce mensonge ? David finit avec trouver la belle a.

— Je ne t’ai jamais dit que j’habitais a la sortie du village ! ment la petit femme en lui ouvrant.

Puis elle s’enerve :

— Tout ce que je sais, je l’ai deja devoile a toutes les gendarmes. Je ne peux gui?re te dire quelque chose que je ne sais nullement. Tout votre que je veux, c’est que vous le retrouviez, parce que ca commence a me faire chier. Theo, c’est quelqu’un que j’apprecie enormement. Il m’a aidee vraiment quand j’etais plus bas que terre.